Sur les fraternisations dans les tranchées (texte de Lénine)

Solidarité Ouvrière

En ce 11 novembre, fin de la première boucherie impérialiste mondiale, nous aurons une fois encore droit aux défilés militaires et aux discours patriotiques, bref loin d’une journée pour fêter la paix retrouvée, le 11 novembre reste la fête de la victoire d’un camp impérialiste contre un autre afin de préparer de nouvelles boucheries pour le profit d’une minorité. A ce propos, il nous semble intéressant de reproduire ce texte de Lénine, paru le 29 mars 1915 sur les fraternisations entre soldats.

Fraternisation entre soldats anglais et allemands, 1915 Fraternisation entre soldats anglais et allemands, 1915

Périr dans la guer­re entre les esclavagistes, en restant un esclave aveugle et impuis­sant, ou bien périr pour « des tentatives de fraternisation » entre les esclaves, afin de renverser l’esclavage ?

« Le 8 janvier […] on mandait de Berlin aux journaux suisses : « Ces derniers temps, les journaux ont publié à plusieurs reprises des informations relatives à des tentatives de rapproche­ment pacifique…

Voir l’article original 428 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s