Sortie du livre « De la révolution industrielle »

Cet ouvrage montre comment le marxisme définit la révolution industrielle et discute des représentations que se font les théoriciens de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie à ce propos.

Un second texte démontre que le mode de production capitaliste freine l’introduction des machines dans la production.

Image_revind

Disponible à la vente sur le site http://www.lulu.com

Disponible en pdf sur notre site http://www.robingoodfellow.info

Réunion publique Marseille le 1/11

Conférence
les révolutions industrielles… pour une critique à la technologie

Nous en parlerons avec le groupe Robin Goodfellow, qui présente leur livre :
marxisme et revolution industrielles

Le marxisme en abrégé. Chapitre 2. Le développement historique du mode de production capitaliste.

Le développement sans précédent de l’économie capitaliste et l’atténuation des crises, pendant les trente ans, qui ont suivi, en Occident, la fin de la deuxième guerre mondiale, l’effondrement des faux « communismes » de l’Est, l’essor et le développement de nouveaux pays capitalistes sur tous les continents, et last but not least, l’interminable contre-révolution qui, depuis les années 1920 a réduit l’influence du communisme révolutionnaire à une peau de chagrin ont pu faire croire que le système capitaliste avait gagné son éternité sur terre.

Pour les gouvernants, les économistes, les journalistes, et autres représentants de la bourgeoisie, il n’y a aucun doute : rien ne peut se faire en dehors du capitalisme. L’économie (capitaliste sous-
entendu) semble devenue aussi naturelle que l’air que nous respirons ; il paraît impossible même d’imaginer qu’une société puisse travailler, vivre, se reproduire, se développer, sans ces catégories que sont l’argent, le marché, l’échange, le salariat ; que l’on puisse vivre en utilisant des produits du travail qui ne soient pas des marchandises.

Pourtant, toutes ces catégories, dont nous rappellerons les définitions scientifiques données par le marxisme dans le prochain chapitre, ne sont pas éternelles ; elles n’ont pas toujours existé et le marxisme démontre qu’elles sont devenues des obstacles au développement de la société. Pour se développer, le capital a dû fondamentalement transformer les relations de production (les rapports de production) entre les hommes, les modalités de la production (le mode de production) et créer les conditions de son propre développement. Ce processus fut bien loin d’être pacifique et idyllique.
Lire la suite